Menu
Agriculteur connecté

Est-ce que le monitoring simplifie réellement la gestion du troupeau ?

par Thomas AUBRY

Partager cet article

Aujourd’hui, plus de 60 % des exploitations laitières utilisent des solutions de monitoring pour la gestion au quotidien de leur troupeau (détection des chaleurs, alerte vêlage…). Au-delà de l’apport technique, la principale motivation d’achat reste le confort de travail et d’organisation qu’offrent ces outils. Et donc le bien-être de l’éleveur ! Mais comment optimiser la gestion des capteurs et le traitement de l’information afin que le monitoring rime avec un maximum de confort et un minimum de contraintes ?

Les contraintes évoquées par les éleveurs sont de trois ordres :  

  • la gestion des capteurs : vous devez vérifier leur bon fonctionnement, les associer aux animaux concernés… 

  • le paramétrage et l’ergonomie du logiciel : il ne faut pas une application trop complexe   

  • l’excès d’informations ou d’alertes : trop de données c’est trop de questionnements  

Par chance, les évolutions technologiques et les avancées de l’intelligence artificielle font évoluer les solutions qui vous sont proposées. Elles rendent leur utilisation plus simple. Ainsi depuis plusieurs années, certains capteurs sont devenus multifonctions (vêlages, détection des chaleurs, santé, alimentation…). Utiliser des capteurs délivrant plusieurs services est un premier critère de simplification de la gestion quotidienne. Vous optimisez encore plus votre gain de temps si vous équipez la totalité de votre troupeau. Vous évitez l’installation et la désinstallation des colliers. De plus, lorsque le capteur a des fonctionnalités tout au long du cycle de production de l’animal, vous n’hésiterez pas à équiper tous vos animaux pour les suivre tout au long de leur vie. Ainsi sans aucune intervention ou gestion du capteur, l’animal sera sous surveillance : les fonctionnalités s’enchaîneront en fonction des stades physiologiques pendant plusieurs années. 

Le capteur ne doit pas être une préoccupation, vous avez tant d’autres choses à faire ! 

 

Le capteur n’est pas une fin en tant que telle : moins vous vous en préoccupez et plus vous pourrez vous consacrer à des tâches à valeur ajoutée. Certains fournisseurs vont jusqu’à des mises à disposition des capteurs, ce qui leur donne une garantie à vie. La valeur est dans l’information apportée pas dans le matériel. 

 

Interopérabilité, c’est primordial pour votre confort… mais c’est quoi au juste ? 

 

Le second critère primordial à évaluer est l’interopérabilité de la solution de monitoring.  C’est-à-dire la capacité du système à communiquer avec d’autres systèmes, appareils ou éléments informatiques. Ainsi vos données cheptel précises comme l’inventaire des animaux doivent alimenter quotidiennement le logiciel de monitoring. 

Au-delà du fait qu’il soit indispensable de s’affranchir de toute saisie manuelle des informations qui existent par ailleurs, des données complémentaires permettent d’enrichir les algorithmes mais aussi d’apporter de l’ergonomie à l’application. Dans certains cas, les données issues des capteurs alimentent d’autres logiciels que vous utilisez,  ou ceux de vos partenaires, conseillers… La donnée doit circuler, lorsqu’elle vous apporte de la valeur. 

Aller encore plus loin dans la valorisation de vos données de monitoring 

 

Les avancées technologiques et l’intelligence artificielle permettent aujourd’hui d’aller beaucoup plus loin que la simple détection de chaleur via le monitoring. Afin de valoriser au maximum votre investissement dans une solution de monitoring, votre fournisseur doit être en capacité de vous accompagner sur le long terme. Au quotidien, des alertes simples, fiables et pertinentes vous permettent d’être réactif dans vos prises de décisions. Cependant, il est aussi très instructif d’analyser les tableaux de bord et les bilans, et nous préconisons de le faire avec un conseiller qui sait les analyser, afin d’identifier des leviers d’améliorations. 

La consultation des alertes, des indicateurs et des courbes sur le logiciel doit être raisonnée et peut être réalisée lors d’un accompagnement conseil. Les meilleurs outils sont à « 2 vitesses » :  simples et pertinents au quotidien, mais aussi complets et performants pour une gestion globale du troupeau. Ce qu’il vous faut c’est « la bonne information au bon moment via le bon canal ! » 

 

En conclusion, il ne faut pas que le matériel (ici les capteurs) soit une contrainte pour vous éleveurs. Nous sommes convaincus que la valeur apportée par une solution est dans la « largeur », l’étendue, des services proposés, ce que nous résumons sous le terme de « multifonctions », c’est à dire avec une fonction pour chaque stade de production ou de vie de l’animal. La valeur est également fonction de l’interopérabilité de la solution. Et enfin la valeur dépend de l’accompagnement technique qui est associé à la solution de monitoring que vous choisissez. Alors faites le bon choix !

 

Thomas AUBRY

Directeur Opérationnel Medria Solutions

 

Contacter l'auteur

Des questions ?
Nos experts vous répondent !